Ici pas d’histoire(s). Un simple témoignage. Une note de vécu suspendue entre deux traits, deux corps, deux regards.
Autour de 2 vidéos de Florent Wong : Le dessin n’efface pas les mots (6 min) et Corps et graphiques (18 min, avec Marie-Pierre Jaux).

Florent Wong est un Plasticien autodidacte travaillant et vivant à Belfort.

Les artistes qui l’ont touché par leur oeuvres ont construit en lui une sensibilité et un besoin de l’exprimer. Depuis l’enfance la figuration a nourri son imaginaire, dépassant ses limites narratives et descriptives, en l’inscrivant dans un contre-temps et en donnant au dessin une place importante en tant qu’élément de construction.

Jeudi 23 Mai 2019 – 18h30 – Entrée Libre

Dans le cadre du festival Libres Regards :
http://festivallibresregards.com

Exposition de Novembre 2018 à la galerie Chéloudiakof

Série discontinue voir ( Théorème de Fourier ) mathématique , fait Echos aux suites en variation de la musique dite répétitive et au fragmentaire dans les boucles temporelles, . La difficulté à saisir ce qui par essence est changement constant dans nos vies . La difficultés à relier les événements ressentis comme disjoints et déconnectés les uns des autres . Ce Travail à prit appui sur la danse plutôt que sur l’arrêt sur image et les métamorphoses . Et semble habité par la perte continuelle du présent . Engistrant les multiples éléments de ces temps picturaux comme des petits sismographes, témoins graphiques …

 

Pris sur le vif .

Lors de la conférence d’Albert Jacquart à l’université de Sévenan . – » Au fond de quoi avons nous besoin ? Nous avons besoin de rencontre! . »

R

 

Organique .

       Les carnets ont accompagné mon cheminement artistique, c’est là que graphiquement la pensée s’est cristallisée, au fil du temps fixant une mémoire de rencontres et du vécu…